sábado, 11 de junho de 2011

Fado

"J'aime ma ville car elle est un monde. Comme l'est notre Théâtre. La richesse linguistique que nous défendons au Théâtre de la Ville, depuis deux ans, correspond à cette idée qu'une grande ville cosmopolite est un foyer de cultures diverses et mêlées, appelées à se rencontrer.
(...) Je me réjouis que Paris et Lisbonne, main dans la main, réunissent sur le plateau du Théâtre de la Ville certains des plus grands fadistes de notre temps pour un concert sous le charme intraduisible de la Saudade.
Le temps d'une soirée unique, nous sommes heureux de faire entendre la part poétique de la langue portugaise, de réunir dans un même espace ceux qui la chantent et ceux qui entendent chantée, de voir côtoyer dans la salle et sur la scène des communautés linguistiques différentes. Tous, ensemble, aspirés par le monde. (...). Grâce à quoi nous voilà enrichis des talents des autres, car la culture, l'art, n'est pas un bien qu'on possède en propre. Elle se transmet, et vous demeure".
Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du Théâtre de la Ville, Juin 2011











O Dia de Portugal terminou ontem numa inesquecível noite de fados. Ricardo Ribeiro, Carminho, Camané, Cristina Branco e Carlos do Carmo sublimaram o fado para as centenas de "felizardos" que encheram a sala do Théâtre de la Ville. Parabéns a Emmanuel Demarcy-Mota, ao Dr. António Costa, presidente da Câmara Municipal de Lisboa e á Mairie de Paris por esta magnífica noite "poétique de la langue portugaise"

Sem comentários:

Publicar um comentário