quarta-feira, 15 de dezembro de 2010

Mauvaise nouvelle


[...] "Prenant acte de divergences de vues entre le directoire et les actionnaires, et compte tenu de la démission du directeur général David Guiraud, le conseil a nommé Louis Dreyfus président du directoire du groupe. Eric Fottorino reste provisoirement membre du directoire et directeur du quotidien. Conformément aux engagements pris, les fonctions managériales et éditoriales sont désormais dissociées." [...]

A crise recorrente que afecta a imprensa escrita tem-se agravado nestes últimos anos. O "Le Monde", como o "Libération" têm passado por algumas, muito difíceis, mas têm sobrevivido às convulsões internas e aos sucessivos conselhos de administração. Tal como aconteceu a Serge July, director do "Libé", hoje é Eric Fottorino,  director e editorialista do "Le Monde", "qui paye les frais".
Tenho pena porque gosto muito de o ler.
Transcrevo algumas reacções de leitores do "Le Monde.fr" que, como eu, ficamos tristes porque gostamos de ler o actual -por quanto tempo?- director de um dos melhores jornais do mundo.
"C'est pourtant bien lui qui a sauvé Le Monde (il y en a eu d'autres avant, mais c'est lui qui a géré la dernière crise et ceci avec succès). On verra comment évolue Le Monde, mais je regretterai certainement Eric Fottorino."....
"ma sympathie et mon admiration à monsieur Fottorino si belle plume..."
 "Pas très sain tout cela, j'avais dit mes réserves devant le passé des 3 nouveaux actionnaires, j ai peur de ne pas m'être trompé. On jugera aux faits s'il faut se désabonner, ce serait un drame de perdre ce journal qui jusqu a present restait une reference. Au dela du Monde c'est tout le problème de la presse écrite auquel il faudra trouver une solution. Le manque de ressources ayant remplacé le plus souvent des enquetes serieuses par des depeches d agence. Que les fils ne bradent pas l heritage." LEMONDE.FR 15.12.10 15h27

Sem comentários:

Publicar um comentário