quarta-feira, 29 de fevereiro de 2012

Eclipse

Partial Eclipse*
All that you touch
All that you see
All that you taste
All you feel
All that you love
All that you hate
All you distrust
All you save
All that you give
All that you deal
All that you buy
beg, borrow or steal
All you create
All you destroy
All that you do
All that you say
All that you eat
everyone you meet
All that you slight
everyone you fight
All that is now
All that is gone
All that's to come

And everything under the sun is in tune
But the sun is eclipsed by the moon.
There is no dark side of the moon really.
Matter of fact it's all dark.

Pink Floyd "Eclipse"

Like an eclipse, the dark side of the moon blocks part of my memories.

* Image courtesy SDO/NASA
"On Tuesday (21/02/2012) NASA's Solar Dynamics Observatory watched as part of the moon crossed in front of the sun, creating a partial solar eclipse that was visible only from space.
During the eclipse the moon briefly blocked an active region on the sun that had been spewing strong ultraviolet radiation into space. The resulting dip in the sun's extreme ultraviolet emissions could help scientists figure out exactly how much of the energy output can be attributed to the active region."

domingo, 26 de fevereiro de 2012

Dimanche à Paris (5)



PS: "Le film français de Michel Hazanavicius, The Artist, est entré dans la légende des Oscars, dimanche 26 février au soir à Los Angeles, en remportant cinq statuettes, dont celle de meilleur film et celle de meilleur acteur pour Jean Dujardin, premier Français à êtré récompensé dans cette catégorie. La consécration ultime après un parcours sans faute qui lui a valu de nombreux prix à travers le monde, dont six Césars, sept Baftas, un Goya, trois Golden Globes, quatre Spirit Awards, les "Oscars" du cinéma indépendant." Le Monde

quinta-feira, 23 de fevereiro de 2012

José Afonso

esta foto do Zeca foi-me oferecida pelo autor, o fotógrafo Joaquim Lobo (1944-2011)

Tive o grande privilégio de conhecer Zeca Afonso em Londres onde ele se deslocou para gravar um dos seus primeiros albums nos princípios dos anos 70.
Depois do 25 de Abril acompanhei Zeca Afonso e outros célebres autores, compositores e intérpretes nos então chamados comícios de dinamização cultural organizados pela não menos célebre LUAR.

É meu amigo também

Zeca Afonso (2/8/1929 - 23/02/1987)

Amigo
Maior que o pensamento
Por essa estrada amigo vem
Não percas tempo que o vento
É meu amigo também

Em terras
Em todas as fronteiras
Seja benvindo quem vier por bem
Se alguém houver que não queira
Trá-lo contigo também

Aqueles
Aqueles que ficaram
(Em toda a parte todo o mundo tem)
Em sonhos me visitaram
Traz outro amigo também

"knockin' on heaven's door"

quarta-feira, 22 de fevereiro de 2012

Amigo

Photograph by Helen Dittrich,  From the National Geographic book Visions of Earth
"Que belo é ter um amigo! Ontem eram ideias contra ideias. Hoje é este fraterno abraço a afirmar que acima das ideias estão os homens. Um sol tépido a iluminar a paisagem de paz onde esse abraço se deu, forte e repousante. Que belo e que natural é ter um amigo!"
 
Miguel Torga, Diário (1938) 

terça-feira, 21 de fevereiro de 2012

Très affaiblie mais toujours debout



Tolerância


"O que é pena é que neste areal da vida, onde cada um segue o seu caminho, não haja nem tolerância nem humildade para respeitar o norte que o vizinho escolheu."

Miguel Torga, Diário (1938)

domingo, 19 de fevereiro de 2012

Dimanche à Paris (4)

Victoire de Samothrace

Vi-a pela primeira vez em Maio de 1968 e sempre que a vejo fico deslumbrada.
Quando uma amiga sofre, lágrimas dizem mais que palavras


Sweet music



All we need is music sweet music,
There’ll be music everywhere
There’ll be swinging and swaying and records playing
Dancing in the street...

sábado, 18 de fevereiro de 2012

Nicolas "capitaine du navire"

affiche (détournée) 2012
"Ce fut un immense malentendu. L'élection d'un homme qui allait briser les codes et incarner la rupture. Les Français ont élu Nicolas Sarkozy en 2007, ne sachant s'il était le néoconservateur libéral des années 2000 ou l'homme qui parlait depuis quelques mois dans ses discours à la France qui souffre, se référant à Blum et à Jaurès.
Ils ont surtout découvert un président bling-bling, qui avait passé la soirée de son élection au Fouquet's et embarquait ensuite pour une croisière sur le yacht de son ami milliardaire Vincent Bolloré. Et dire qu'il avait laissé entendre qu'il se retirerait quelques jours dans un monastère… Double méprise, politique et personnelle. Double tromperie, sur laquelle il a fallu se justifier sans cesse.
"J'ai changé." Combien de fois Nicolas Sarkozy a-t-il prononcé cette phrase ? A chaque faux pas, à chaque dérapage clinquant, à chaque revirement politique, le président a promis que, cette fois, il avait retenu la leçon et qu'il allait modifier son comportement.
Au contact de son épouse, il se cultive, visionnant les grands classiques du cinéma et multipliant les lectures. Une nouvelle mythologie, racontée sans cesse par le président, se met en place : le candidat de 2007 était celui de la culture populaire et de la variété française, de Jean Reno à Johnny Hallyday ; celui de 2012 dévore les livres d'Emmanuel Carrère, Stefan Zweig, Raymond Radiguet et les films d'auteur. Mais, à son anniversaire, le 28 janvier, c'est bien son ami Christian Clavier qui était invité"... (...). Le Monde

Le président n'a pas changé. Le candidat-capitaine n'a pas donné de preuves, qu'il changera  le "navire France" d'un mauvais cap. Nicolas ne changera pas.

sexta-feira, 17 de fevereiro de 2012

Mieux que rien


"L'Assemblée générale de l'ONU adopte une résolution condamnant la répression en Syrie"

La mesure est symbolique. L'Assemblée générale de l'ONU a adopté, jeudi 16 février, à une large majorité, malgré l'opposition de la Chine et de la Russie,
une résolution qui condamne la répression en Syrie.

Que futuro?


Le chômage a explosé en Europe
L'emploi des jeunes recule dans l'UE. Selon une infographie du Parlement européen, le taux de chômage des 15-24 ans est supérieur à 30 % dans six pays de l'Union, dont l'Italie, le Portugal et la Grèce. En Espagne,pays le plus touché, la proportion de demandeurs d'emploi de moins de 24 ans atteint presque 50 %.

antes e depois

"Portugal, unlike Greece, is a debtor nation that has done everything that the European Union and the International Monetary Fund have asked it to, in exchange for a financial bailout. And yet, by the broadest measure of a country’s ability to repay its debts, Portugal is going deeper into the hole.
The ratio of Portugal’s debt to its overall economy, or gross domestic product, was 107 percent when it received the bailout. But the ratio has grown since then, and by 2013 is expected to reach 118 percent.
That’s not necessarily because Portugal’s overall debt is growing, but because its economy is shrinking. And economists say the same vicious circle could be taking hold elsewhere in Europe"(...).The New York Times
 

quinta-feira, 16 de fevereiro de 2012

Gastronomia & política

O correspondente da CNN em Paris tentou, savoureusement, "explicar" a eleição do futuro presidente francês comparando os candidatos* aos ingredientes da "classic French quiche":

Nicolas Sarkozy (UMP): oignons
"parce que ses mesures d'austérité donnent envie de pleurer"

François Hollande (PS): bacon
"parce qu'il semble favoriser l'engraissement des programmes sociaux et des fonctionnaires"

François Bayrou (MoDem): fromage râpé...

Marine Le Pen (FN): piment (...)   ... os outros aqui

* as fotos (da net) foram escolhidas por mim

quarta-feira, 15 de fevereiro de 2012

La Tour de Babel

Tour de Babel (Pieter Brueghel l'Ancien c.1563)

"Bruegel semble attribuer l'échec de la construction à des problèmes d'ingénierie structurelle plutôt qu'à de soudaines différences linguistiques d'origine divine. Bien qu'à première vue la tour semble constituée d'une série stable de cylindres concentriques, un examen plus attentif montre à l'évidence qu'aucun étage ne repose sur une vraie horizontale ; la tour est plutôt construite comme une spirale ascendante, elle est un édifice circulaire dont les étages ont un diamètre qui va en diminuant. Les contrebutements, qui encadrent des baies géminées, s'allègent de plus en plus. Les arches sont cependant construites perpendiculairement au sol incliné ce qui les rend instables, quelques-unes se sont d'ailleurs déjà écroulées. Plus troublant peut-être : le fait que les fondations et les couches inférieures de la tour n'ont pas été finies avant que les couches supérieures ne soient construites. En montrant la tour à divers niveaux d'avancement, selon les étages, Bruegel permet de pénétrer au cœur de l'édifice et de cerner les différentes étapes de la construction. Si le dessin architectural est très précis, il n'en reste pas moins absurde. La tour semble composée d'un étrange réseau de galeries voûtées en berceau qui ne mènent à rien. Il est évident que Bruegel n'a pas cherché à reproduire un espace habitable. En effet, l'intention des constructeurs de la tour n'est pas de faire un bâtiment fonctionnel mais de pénétrer les cieux.
La peinture est censée représenter les dangers de l'orgueil humain mais aussi l'échec de la rationalité face au divin. C'est aussi une allégorie du fier empire international (des Habsbourg) basé sur une foi unifiée et constitué de banquiers, de ministres, de clercs, de soldats et de penseurs humanistes sycophantes soumis à un tel projet". Wikipédia

Solidão

Mais de nove milhões de franceses vivem sós

""En ce jour où l'attention est focalisée sur les gens en couple" (...) N'y voyez rien d'anodin si l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a choisi le jour de la Saint-Valentin pour publier une étude sur la solitude et la vie de couple des Français"Le Monde 

segunda-feira, 13 de fevereiro de 2012

"lost in the fire"

"What is lost in the fire may be greater than that which we feared to lose (...)

What matters more is the fact that we cannot seem to escape the weaknesses which trapped us on this course to destruction. On Sunday we again saw our politicians skirmishing in Parliament, as if they still had the luxury of division and false narratives, as if they could keep looking for external threats when that which is killing us is the plague within our walls. Again we saw the popular rage which feeds off the indifference of our leaders, who do not inform citizens, who do not inspire them, who do not make them feel that someone cares for them, that no one will be left behind. Our incompetent state does to citizens what Europe does to Greece – it condemns them to deprivation and insecurity and then sits back and watches them flounder and react and fall into dead ends.

Our only hope is that within the collapsing political system there are still enough politicians who dare to carry the burden of this difficult time, when others think only of their careers, as popular rage grows dangerously. The flames are licking at our future and at the vision of Europe”.
By Nikos Konstandaras*
ekathimerini.com , Monday February 13, 2012
* Nikos Konstandaras is managing editor and a columnist of Kathimerini, the leading Greek morning daily. He is also the founding editor of Kathimerini’s English Edition, which is published as a supplement to The International Herald Tribune in Greece, Cyprus and Albania.

sábado, 11 de fevereiro de 2012

Salomé

Salome (Sebastiano del Piombo 1485-1547)
"Mais vint un jour propice, lorsque Hérode, pour son anniversaire, donnait un banquet à ses dignitaires, à ses officiers et aux notables de Galilée. La fille d'Hérodiade entra, dansa et plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit alors à la jeune fille : "Demande-moi ce que tu voudras et je te le donnerai". Et il lui en fit serment : "Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, fût-ce la moitié de mon royaume". Elle sortit donc et dit à sa mère : "Que dois je demander ?". Celle-ci répondit : "La tête de Jean-Baptiste". En toute hâte, elle revint auprès du roi et lui fit cette demande : "Je veux qu'à l'instant tu me donnes sur un plat la tête de Jean-Baptiste". Le roi fut contristé, mais à cause de son serment et des convives, il ne voulut pas refuser. Et aussitôt il envoya un garde avec l'ordre d'apporter la tête de Jean. Celui-ci alla le décapiter dans sa prison, puis il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille et la jeune fille la donna à sa mère. A cette nouvelle, les disciples de Jean vinrent prendre son cadavre et le mirent au tombeau. (Marc VI, 14-29)""

sexta-feira, 10 de fevereiro de 2012

Le dernier scoop du candidat choc

""Et si le chômage de masse, qui frôle les 10 % de la population active, pouvait être combattu par une mise au pas de ces chômeurs passifs qui attendent leurs allocations et ne se bougent pas pour retrouver un emploi ?" Il fallait y penser. Nicolas Sarkozy l'a fait en présentant cette idée choc de futur candidat"

quarta-feira, 8 de fevereiro de 2012

a couple of pigs


poster choca e o titulo ainda mais. Depois das declarações proferidas pelo casal Merkozy no conselho de ministros franco-germânico, que teve lugar na passada segunda-feira em Paris, não resisti a “macular” esta casa com esta “piece of art”.

Subliminar para uns, insultuosa para outros*, o que me parece mais chocante é o facto desta obra "d'arte” ter sido  encomendada pela DAAD (German Academic Exchange Service, an association of the institutions of higher education in Germany) para ser exibida na fachada da sua galeria, no centro de Berlim, no auge da crise da divida grega em Novembro de 2011.
*cf. comentários

terça-feira, 7 de fevereiro de 2012

"casualities"


"En trois ans, de la fin 2008 à la fin 2011, la crise économique a accru le nombre de chômeurs de 648 500. Elle a eu un autre impact, plus dramatique mais largement passé sous silence. Un surcroît, durant cette même période, d'environ 750 suicides et 10 780 tentatives de suicide.
(...) Les chiffres les plus récents de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) sur le suicide datent de 2009, et ont été collectés en 2008. Ils dénombraient 10 500 suicides. Chiffre élevé, qui classe la France parmi les nations les plus touchées en Europe et place le suicide parmi les problèmes majeurs de santé publique. Surtout, ces statistiques révélaient une inquiétante inversion de tendance. Alors que le nombre de décès par suicide baissait depuis 1987 (après le pic de 12 525 morts en 1986), les années 2008 et 2009 ont marqué un redémarrage à la hausse : 10 127 en 2007, 10 353 en 2008, 10 499 en 2009. Les 35-65 ans, les actifs donc, sont les plus concernés. Prémices de la crise, premiers impacts d'une dégradation économique et d'une déstabilisation sociétale, analysent tous les spécialistes.
(...)
Pour le professeur Debout, il est temps de se mobiliser autour des "dégâts humains" de la crise. "On frôle la non-assistance à personne en danger !" " Le Monde


The Queen’s Diamond Jubilee

Lightness of Being by Chris Levine

sábado, 4 de fevereiro de 2012

Bras de fer

Medir forças parece ser o desporto dominante este fim de semana: explosivo na Síria, sombrio no Conselho de Segurança, gelado em Moscovo, frio e muito colorido em Portugal,  altamente polémico aqui, impulsivo ali...

Em tempo: score final: 1) Russia e China ganharam contra as Nações Unidas

ONU: Fim do massacre sírio?


"Le Conseil national syrien (CNS), qui regroupe la plupart des courants de l'opposition, affirme, samedi4 février, que 260 civils avaient été tués à Homs dans la nuit, l'un des "plus terrifiants massacres" depuis le début de la révolte contre le président Bachar Al-Assad en mars 2011.

"Les forces d'Assad ont bombardé (...) des zones résidentielles à Homs, dont Al-Khalidiya et Qoussour, faisant au moins 260 morts, des civils, et des centaines de blessés, dont des hommes, des femmes et des enfants", indique le CNS dans un communiqué. "Lors de l'attaque, des bâtiments résidentiels et des maisons ont été bombardés très fortement et au hasard". "Dans le même temps, les forces d'Assad ont aussi bombardé Jisr al-Choughour, les banlieues de Damas, et l'est de Ghouta dans ce qui semble être une préparation à des massacres similaires". Le CNS "demande à la Russie de changer sa position face aux massacres du régime syrien. Le CNS exhorte également la Russie à "clairement condamner le régime et à le tenir responsable pour les massacres (...) et permettre aux Syriens d'élire démocratiquement un régime qui leur accordera la liberté et la dignité"

MOSCOU CONTRE LA RÉSOLUTION

 Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira samedi pour voter sur un projet de résolution appuyant la Ligue arabe qui a appelé le président syrien à se démettre de ses fonctions. Selon les dernières informations communiquées par l'ONU, la réunion devrait débuter dès 10 heures heure de New York (16 heures à Paris).

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, rejette le projet de résolution sur la Syrie soutenu par les Occidentaux. "Le projet ne nous convient absolument pas", a déclaré M. Lavrov dans un entretien à la télévision russe Rossia, "si (les Etats-Unis) veulent encore un scandale au Conseil de sécurité, on ne peut pas les arrêter", a-t-il ajouté, interrogé sur l'eventualité d'un vote samedi sur la situation en Syrie". 
Le Monde

sexta-feira, 3 de fevereiro de 2012

La fin d'un rêve

"Old ideas" - Leonard Cohen's new album


«En vieillissant, j'ai commencé à comprendre que cette voix était accompagnée d'instructions. Et les instructions étaient celles-ci... ne jamais se plaindre avec désinvolture. Et si l'on exprime la grande défaite inévitable qui nous attend tous, cela doit être fait dans les limites strictes qu'imposent la dignité et la beautéLeonard Cohen






Show me the place where you want your slave to go
Show me the place I've forgotten I don't know
Show me the place for my head is bending low
Show me the place where you want your slave to go
Show me the place help me roll away the stone
Show me the place I can't move this thing alone
Show me the place where the Word became a man
Show me the place where the suffering began
The troubles came I saved what I could save


A thread of light, a particle, a wave
But there were chains so I hastened to behave
There were chains so I loved you like a slave
Show me the place where you want your slave to go
Show me the place I've forgotten I don't know
Show me the place for my head is bent and low
Show me the place where you want your slave to go


The troubles came I saved what I could save
A thread of light, a particle, a wave
But there were chains so I hastened to behave
There were chains so I loved you like a slave
Show me the place
Show me the place help me roll away the stone
Show me the place I can't move this thing alone
Show me the place where the word became a man
Show me the place where the suffering began


I caught the darkness
It was drinking from your cup
I caught the darkness
drinking from your cup
I said, Is this contagious?
You said, just drink it up
 
I’ve got no future
I know my days are few
Ah, the present’s not that pleasant
just a lot of things to do
I thought the past would last me
but the darkness got that too
 
I should have seen it coming
It was right behind your eyes
You were young and it was summer
I just had to take a dive
Winning you was easy
but the darkness was the prize
 
I don’t smoke no cigarettes
I don’t drink no alcohol
I ain’t had much loving’ yet
but that’s always been your call
Hey, I don’t miss it baby
I got no taste for anything at all
 
I used to love the rainbow
and I used to love the view
I loved the early morning
and I pretended it was new
But I caught the darkness, baby
And I got it worse than you
 
I caught the darkness
it was drinking from your cup
I caught the darkness
drinking from your little cup
I said, is this contagious?
You said, just drink it up
 
 
"Old ideas": exclusive album stream

quarta-feira, 1 de fevereiro de 2012

"mise sous tutelle" ou "mise à mort"?

"Mise sous tutelle. Le mot a fait bondir ce week-end. Evoqué par certains Etats de la zone euro –Allemagne en tête– qui souhaitent conférer à l'Union européenne (UE) un pouvoir décisionnel sur la gestion budgétaire du pays, ce droit de regard absolu sur la gestion d'un pays soumis à un plan d'aide n'est pas sans rappeler les plans d'ajustement structurels (PAS) imposés par le Fonds monétaire international (FMI) dans les années 80 aux pays surendettés.

Si les deux méthodes semblent bien différentes, il s'agit dans les deux cas de justifier un contrôle supranational de la politique économique, contrôle généralement axé sur la rigueur budgétaire, afin d'assainir des finances publiques en déroute. Pourtant, l'héritage des PAS a fait l'objet de bilans plus que contrastés. Pourquoi donc l'idée d'une mise sous tutelle est-elle remise au goût du jour ?
L'inusable "consensus de Washington"
Dans le cas de la Grèce comme dans celui des pays soumis au PAS, le consensus des économistes, largement dominé par l'école de Washington, part du principe que seule la stabilité macro-économique d'un pays est à même de générer de la croissance. Il ne s'agirait alors que de rétablir cette stabilité pour sortir le pays de l'endettement.
Partant de ce postulat, les PAS ont donc pour principal objectif de rééquilibrer la balance des paiements : l'aide du FMI est donc conditionnée à l'assainissement des finances publiques du pays.
Afin de satisfaire à ces exigences, le FMI et la Banque mondiale – superviseurs des PAS – contraignent les gouvernements à adopter des mesures radicales : coupes claires dans les dépenses publiques (éducation, santé, logement, aide sociale), privatisation des entreprises d'Etat, suppression des subventions, abolition du contrôle des prix et des barrières protectionnistes. Le coût social de telles mesures est incalculable(...Le Monde.fr